Général

Lettre ouverte: respect et avenir du sport moto

Nous avons reçu une lettre ouverte du Dr. Simon Van Roy à la suite d’un certain nombre d’incidents survenus récemment lors des épreuves des championnats flamands et de Belgique de motocross. Le Dr Simon Van Roy est l’un des médecins responsables de l’équipe Motorrescue qui assure le service médical lors des épreuves de motocross organisées par la VLM et des épreuves du Championnat du monde et d’Europe en Belgique. Il est titulaire d’une licence FIM CMO (chief medical officer).

Cher amateur de motocross, sympathisant, supporter,

Depuis des années que j’ai l’honneur de travailler avec l’équipe de Motorescue, je peux dire une chose avec certitude : c’est le meilleur service de premiers secours que le motocross puisse souhaiter. Efficacité, équipement adéquat, volontaires expérimentés, …. Qui sont toujours disponibles semaine après semaine pour assurer le bon déroulement de chaque événement. Une équipe dont le professionnalisme est maintes fois reconnu par la fédération internationale (FIM) lors des compétitions internationales.

En cas d’accident, la peur et la panique sont des réactions normales pour les blessés et leurs proches.
Cependant, il convient alors de s’en remettre à l’approche professionnelle des services d’urgence, afin qu’ils puissent aider les blessés en toute sérénité et dans les meilleures conditions. La panique et le chaos conduisent souvent à des décisions hâtives et à de possibles erreurs. En outre, ils mettent en danger les pilotes et les secouristes eux-mêmes.

C’est pourquoi, une fois de plus, nous appelons à apprécier le travail des secouristes, à les laisser faire leur travail sans les déranger (quelle que soit la proximité de la victime) et à faire confiance à leur approche professionnelle. Il n’y a pas de meilleure équipe en Belgique que le Motorescue Team, mais il devient de plus en plus difficile de garder ces volontaires dans des circonstances de plus en plus difficiles. Il s’agit de personnes qui travaillent déjà souvent comme secouristes pendant la semaine et qui ne vont certainement pas venir tous les week-ends pour se faire agresser verbalement ou physiquement.

J’invite également la fédération à réfléchir à des moyens de responsabiliser les gens, ces quelques personnes qui rendent les choses difficiles pour le plus grand nombre, et à les tenir responsables de leurs actes. De l’avertissement à la suspension, il existe de nombreuses méthodes pour y parvenir. Mais c’est peut-être la seule façon de créer un nouvel état d’esprit et de nouveaux réflexes qui rendront le sport plus sûr et plus agréable pour tous.

Il faut dire aussi qu’il y a beaucoup de personnes qui apprécient l’équipe de Motorescue, qui se sont aidées elles-mêmes dans le passé et qui connaissent cette bonne approche. Je leur en suis reconnaissant et j’espère que d’autres seront incités à exprimer le même soutien. Comme le mérite l’équipe Motorescue. Pour que le sport moto puisse se poursuivre dans de bonnes conditions pendant de nombreuses années.

DrSimon Van Roy
Officiel FIM / CMO

Voir Aussi
Fermer

Partenaires

Bouton retour en haut de la page