L'European Classic Series EVO...lue

Après cinq saisons, DG Sport a décidé de revoir en profondeur le règlement de l’European Classic Series dans le but de limiter les coûts de participation et de permettre à un plus grand nombre de teams de prendre part à ses épreuves. «En créant une nouvelle catégorie et en acceptant les motos produites jusqu’en 1991, nous voulons donner la priorité aux équipages amateurs tout en préservant l’intérêt sportif de l’ECS», explique Carolane Jupsin. Pour rappel, la limite d’âge pour participer à l’ECS était jusque-là fixée à 1983…

Le plateau de l’European Classic Séries version 2018 sera toujours composé de trois catégories, mais les 750 TT disparaissent au profit de la nouvelle catégorie EVO, appelée à devenir la nouvelle catégorie reine aux côtés des Classic 1000 et des Maxi Classic. Avec cette classe EVO, l’ECS fait un véritable bond dans le temps et s’ouvre à une nouvelle génération de motos, plus faciles à trouver, à préparer, à réparer… Tout en étant plus performantes.

La catégorie EVO regroupera les motos construites entre le 1 janvier 1983 et le 31 décembre 1991, d’une cylindrée limitée à 750cc, comme c’était le cas pour le championnat du monde d’endurance de l’époque. «Nous avons beaucoup réfléchi à la question», explique Robert Vandevorst. «Nous ne voulions écarter aucune marque. En élargissant le calendrier de production au 31 décembre 1991, nous ne favorisons aucun constructeur. A cette époque,  chaque grande marque proposait une machine de référence, que ce soit Kawasaki avec sa ZX-R, Suzuki avec la GSX-R, Yamaha avec la FZ-R ou Honda avec sa RC-30 et ses dérivés plus démocratiques. Ces motos se trouvent aujourd’hui facilement sur le marché de l’occasion et ne demandent pas de grandes préparations pour être performantes sur circuit.» Pour attirer les marques européennes, une exceptionà la limite de cylindrée est prévue pour les bicylindres refroidis par air (jusque 1.000cc) ainsi que pour les Ducati 851 et 888.

Désireuse de limiter l’écart entre les différentes catégories et de réduire les coûts pour les participants, l’organisation n’autorisera pas les pneus racing slick, pluie, ni les couvertures chauffantes.  Quant aux Maxi Classic, elles seront autorisées jusqu’au 31 décembre 1984 avec une limite de cylindrée fixée à 1.200cc.

Pour permettre à toutes les équipes de se familiariser avec ce nouveau règlement, il a également été décidé d’organiser une seule épreuve en 2018, les 4 Hours of Spa Classic, qui inaugureront également un nouveau format inédit de deux fois deux heures de course en plein jour. Les inscriptions pour ce rendez-vous unique sont d’ores et déjà ouvertes.

Info et inscriptions: http://www.europeanclassicseries.eu/en
 

Mercredi, Février 14, 2018